Total SA - Résultats Q3 2020

Résumé :

- Résultat opérationnel net ajusté de 1 459 M$ en baisse de 60% vs T3 - 2019                                                                                              (prix moyen du baril de pétrole de 42,9 $/b au T3 2020 vs 62,0 $/b au T3 2019)

- Résultat net ajusté de 848 M$ en baisse de 72% vs T3 - 2019

- Résultat net de 202 M$ en baisse de 93% vs T3-2019

- Dividende : maintient du 3ième acompte sur dividende à 0,66 € par action

- Ratio d'endettement (hors dettes de location) : 22% vs 17,2% au T3 - 2019

La priorité du Groupe demeure la génération d’un niveau de cash-flow permettant de continuer à investir (i) dans des projets rentables, (ii) de soutenir le dividende et (iii) de maintenir un bilan solide.

Le Groupe poursuit l’adaptation de son raffinage européen, et accélère la mise en œuvre de sa stratégie dans les énergies renouvelables.

Avec un prix du pétrole passé sous les 20 $/baril au T2, et qui est repassé au-dessus de 40 $/baril au T3, le Groupe avec son modèle intégré (en étant en Amont dans l'exploration-production, et en Aval avec son réseau de distribution) montre sa résilience.

 

Communiqué de Presse - Total

Paris, le 30 octobre 2020- Le Conseil d’administration de Total SE (....) a arrêté les comptes du Groupe pour le troisième trimestre 2020.

A cette occasion, Patrick Pouyanné a déclaré :«Après un deuxième trimestre au cours duquel le Groupe a fait face à des circonstances exceptionnelles avec un prix du pétrole passé sous les 20 $/b et un très fort ralentissement de l’activité mondiale lié à la crise sanitaire, le Groupe a bénéficié au cours du troisième trimestre d’un environnement plus favorable, avec un prix du pétrole supérieur à 40 $/b grâce à la forte discipline des pays de l’OPEP+ et une reprise de la demande en produits pétroliers dans le transport routier. Cet environnement est toutefois contrasté avec des prix du gaz bas et des marges de raffinage très dégradées du fait de surcapacités de production au regard de la demande et de stocks élevés. Dans ce contexte, le Groupe démontre une nouvelle fois sa résilience grâce à son modèle intégré avec une génération de cash-flow (DACF) de plus de 4 G$, conforme aux prévisions pour un prix du brut de 40 $/b, et un taux d’endettement en baisse à 22%, compte tenu de la discipline sur les investissements et les coûts. Le résultat net ajusté s’établit à près de 850 M$ et le point mort cash organique est inférieur à 25 $/b. L’Amont porte les résultats du Groupe avec un résultat opérationnel net ajusté de 1,1 G$, notamment grâce à des coûts de production bas à 5 $/bep et ce, malgré des prix du GNL et une production en baisse. Compte tenu de la discipline stricte avec laquelle les pays de l’OPEP+ appliquent les quotas et de l’absence de production en Libye jusqu’en octobre 2020, le Groupe anticipe désormais une production sur l’année 2020 inférieure à 2,9 Mbep/j. Dans l’Aval, l’activité de raffinage est en perte tandis que la pétrochimie résiste et que le Marketing & Services présente un résultat opérationnel net à plus de 400 M$, meilleur qu’au troisième trimestre 2019. Après l’annonce de la cession de la raffinerie de Lindsey au Royaume-Uni en juillet, le Groupe poursuit l’adaptation de son raffinage européen avec la reconversion industrielle de la raffinerie de Grandpuits en France en une plateforme zéro-pétrole qui produira des biofuels et des bioplastiques. Au cours du trimestre, le Groupe a accéléré la mise en œuvre de sa stratégie dans les énergies renouvelables, avec notamment  l’acquisition d’un portefeuille solaire de 3,3 GW en Espagne et les prises de position sur de l’éolien offshore flottant en Corée du Sud et en France. Au-delà des capacités brutes installées d’énergie renouvelable de 5,1 GW à la fin du troisième trimestre, le Groupe développe un portefeuille de projets de 19 GW dont 9 GW bénéficient d’ores et déjà de contrats d'achat d'électricité à long terme. Confiant dans les fondamentaux du Groupe, le Conseil d’administration confirme le maintien du troisième acompte sur dividende à 0,66€ par action et réaffirme sa soutenabilité dans un contexte de 40$/b, notamment au vu des résultats de ce trimestre.»

Faits marquants

Renouvelables et Électricité

Acquisition d’un portefeuille de projets solaires de 3,3 GW en Espagne, portant à plus de 5 GW la capacité totale des projets solaires espagnols en développement

Décision de couvrir l’intégralité de la consommation électrique des sites industriels du Groupe en Europe d’ici 2025 avec de l’électricité verte produite par ses sites solaires espagnols, au travers d’un «corporate PPA» de 3GW

Renforcement du partenariat avec Adani dans le solaire, avec l’extension du portefeuille à 2,3 GW en Inde

Accord avec Macquarie pour développer un portefeuille de 2 GW d’éolien offshore flottant en Corée du Sud

Prise de participation de 20% dans le projet Eolmed de ferme éolienne offshore flottant de 30 MW en Méditerranée

Création avec le groupe PSA d’Automotive Cell Company, co-entreprise dédiée au développement et à la fabrication en Europe de batteries pour l’industrie automobile

Acquisition de la société ‘Blue Point London’, exploitant du plus grand réseau de recharge de Londres avec 1 600 points de charge pour véhicules électriques

Liquides

•Lancement de la troisième phase de développement du champ géant de Mero au Brésil

•Accord avec Perenco en vue de céder les participations dans 7 champs offshore matures non opérés et le terminal pétrolier du Cap Lopez, au Gabon

•Finalisation de la cession à Neo Energy de champs matures en mer du Nord au Royaume-Uni

•Annonce de la reconversion industrielle de la raffinerie de Grandpuits, en France, en une plateforme zéro pétrole à horizon 2024

(Source : Communiqué de Presse Total)

 

Etats Financiers

 

 

 

Informations par secteur d'activités

L’organisation des activités du Groupe s’articule autour des quatre secteurs d’activités :

-un secteur Exploration-Production;

-un secteur Integrated Gas, Renewables & Power qui comprend la chaine intégrée du gaz (y compris le GNL) et de l’électricité bas carbone. Il inclut l’ensemble des activités de GNL amont et midstream ;

-un secteur Raffinage-Chimie qui constitue un grand pôle industriel contenant les activités de raffinage, de pétrochimie et de chimie de spécialités. Ce secteur couvre également les activités d’approvisionnement et de négoce pétrolier et les transports maritimes ;

-un secteur Marketing & Services comprenant les activités de commercialisation dans le domaine des produits pétroliers ainsi que les activités d’approvisionnement et de logistique correspondantes. 

 

Extraits : Earnings call - Q&A                (source : seekingalpha.com)

 

Operator

Thank you. And your next question comes from the line of Lydia Rainforth of Barclays.

Lydia Rainforth

A couple of questions, if I could. The first one, can you just come back to this idea of gearing and the debt levels. We have seen a number of other companies now moving to absolute debt levels of targets. I'm just wondering sort of how you would think is still about the Total level of debt?

Jean-Pierre Sbraire - Chief Financial Officer

Okay. Gearing. Yes. So you noticed that we are able to reduce our gearing by almost 2% in the third quarter compared to the second quarter because we are more or less 24% in the second quarter. We are below 22% this quarter. But it's the reduction, the translation of the fact that we are able to generate cash even after the payment of the dividend in Q4. We generated after dividend more than $1 billion of cash. And it's -- and of course, it's lead to this gearing reduction. As we were very consistent in saying that, yes, our objective is to have a gearing below 20%. So you remember what we mentioned in September during the Investors Day. The priority, of course, to prepare the future is to allocate what I mentioned to Jon between $13 billion (Phonetic) and $16 billion of CapEx from 2022 to 2025, $12 billion in 2021. After that the dividends; so we heard that the dividend is supported at $40 per barrel. And you noticed that we come from this recent quarter, that referred interim dividend will be maintained at $0.66 per share. And after that very clearly, we would as a priority -- the fact that we want to maintain a very strong balance sheet and in our mind a strong balance sheet means gearing below 20%; and so that's why we mentioned that [indiscernible] is valuable to generate additional cash if the prices are or above $40 per barrel. We first allocate this additional cash to deliver in the company.

 

                                                                                     AVERTISSEMENT 

Les opinions et le contenu partagés dans ce blog sont uniquement informatifs et éducatifs et ne doivent pas être interprétés comme une recommandation d'achat, de vente ou de tout autre type d'opération d'investissement, ou de demande de transactions ou de clients.

Les performances passées des stratégies ou des actifs exposés peuvent ne pas se poursuivre ou être incohérentes, et les actions ou obligations peuvent ne pas se comporter comme décrit.

Les informations contenues dans ce blog sont considérées comme adéquates, mais personne ne doit agir sur les informations qu'il contient. Il n'est pas recommandé à quiconque d'agir sur des informations d'investissement sans consulter au préalable un conseiller en investissement quant à l'adéquation de ces investissements à sa situation personnelle.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés