Détenir une action sur le très long terme et mettre en place son écosystème

Détenir une action c'est détenir une entité qui génère des flux financiers que l'on retrouve dans le tableau de Cash Flow. Ces flux sont répartis entre flux opérationnels, flux d'investissements et flux financiers. 

De ce fait, le tableau de cash flow est le cœur de réacteur de l'entreprise qui permet de découvrir la dynamique des flux. Cette dynamique de flux nous donne une bonne interprétation des forces et des faiblesses de l'entreprise. Et cela nous permet de classer les entreprises dans plusieurs catégories :

i) Valeurs de croissance

ii) Valeurs de rendement

iii) Valeurs Premium

iv) Valeurs " small & mid caps "

A partir du tableau de cash flow, plusieurs questions peuvent apparaitre. Cette entreprise génère-t-elle de la croissance organique ou externe ? Est-ce que le cash est réinvesti directement dans l'entreprise comme le fait Google ou Tesla, ou tout simplement l'entreprise est-elle en fin de parcours avec de faibles "catalyseurs" et in fine beaucoup de cash qui est distribué à ses actionnaires ? Et si le cash est utilisé pour acheter ses concurrents : est-ce un aveux d'échec ?

A travers ces questions, on arrive à découvrir le business model de l'entreprise. Quels sont les business model intéressants ?

J'aime beaucoup le modèle en trois dimension de l'entreprise Atlassian ou Apple. Dans ces entreprises elles ont réussi à créer un écosystème qui fait vivre à l'intérieur de ce système d'autres entreprises indépendantes capitalistiquement. Selon une étude indépendante, l'écosystème de l'App Store d'Apple a permis de générer + de 500 Mds$ de CA en 2019 ( source : https://www.apple.com/fr/newsroom/2020/06/apples-app-store-ecosystem-facilitated-over-half-a-trillion-dollars-in-commerce-in-2019/). Sachant que Apple prélève une commission de 15% ( 30% si le CA généré est supérieur à 1 M$) sur les facturations associées aux Applications de l'App Store, ce concept est merveilleux et fort générateur de cash. Les barrières à l'entrée pour répliquer un tel modèle sont fortes. C'est pas non plus un hasard qu'Apple reste la 1er capitalisation mondiale avec une valorisation à 2 000 Mds $, et la marque la plus valorisée au monde ( https://interbrand.com/best-global-brands/apple/ )

Un autre écosystème intéressant est celui de SalesForce ou de Coinbase, qui grâce à leur filiale de Venture Capital  ( https://www.salesforce.com/company/ventures/portfolio/  - https://ventures.coinbase.com/ ), prennent des participations dans d'autres entreprises qui viennent renforcer leur propre écosystème et améliorer l'offre client. 

La force de ces entreprises est d'avoir su créer un écosystème. Pour cela il faut de la patience, de la résilience et avoir du cash si il y a besoin de faire des acquisitions stratégiques...Et vous, avez vous créé votre écosystème ? 

Est-il possible avec les différents actifs financiers que l'on nous propose de créer un écosystème qui fonctionne en autonomie ? Warren Buffet a réussi et d'ailleurs un livre sur sa biographie est sorti dont le titre est : " l'effet boule de neige ". Tout l'enjeu aujourd'hui est de créer son écosystème qui puisse sur le long terme - pour reprendre le titre de la biographie - faire " un effet boule de neige ".

On pourrait aussi parler de créer son "Océan bleu ". A quel livre je fais référence ? 

                                                                                  AVERTISSEMENT 

Les opinions et le contenu partagés dans ce blog sont uniquement informatifs et éducatifs et ne doivent pas être interprétés comme une recommandation d'achat, de vente ou de tout autre type d'opération d'investissement, ou de demande de transactions ou de clients.

Les performances passées des stratégies ou des actifs exposés peuvent ne pas se poursuivre ou être incohérentes, et les actions ou obligations peuvent ne pas se comporter comme décrit.

Les informations contenues dans ce blog sont considérées comme adéquates, mais personne ne doit agir sur les informations qu'il contient. Il n'est pas recommandé à quiconque d'agir sur des informations d'investissement sans consulter au préalable un conseiller en investissement quant à l'adéquation de ces investissements à sa situation personnelle.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés